Adresse
Téléphone
Renouvellement des contrats en cours ..... FIN Décembre - pas de distribution le 23 et le 30 décembre ainsi que le 3 10 17 Février 2017
distribution tous les vendredis de 18h à 19h 21 - rue de la Guichardaie -REDON.,
 

paysan-boulanger


Rémi Geffray et son fils, Corentin, cultivent l'autogestion.
En semant eux-mêmes leur blé et en le récoltant, ils sont à l'abri des tempêtes boursières. 
Ils sont paysans-boulangers depuis neuf ans. Depuis que Rémi a lâché son boulot d'informaticien, lassé du stress et de la pression. Les quelque cinq hectares de blé qu'ils cultivent suffisent pour la production annuelle du pain. « La seule chose que nous achetons, c'est le sel de Guérande, sourit Rémi Geffray. Le reste, y compris les semences, nous faisons nous-mêmes. » Ou presque.


Rusticité et militantisme


Les Geffray n'ont pas investi dans un moulin. Une fois récolté, ils confient leur blé, toutes les semaines, à un meunier à Cournon, qui le transforme en farine. « Contrairement aux boulangers conventionnels, nous travaillons la farine une semaine ou deux, maximum, après sa transformation, souligne Rémi. Certes, elle est moins sage, moins facile à utiliser, mais c'est tellement meilleur ! »
Rémi et Corentin cultivent des variétés de blé que l'on ne trouve plus en commerce. Des variétés anciennes, rustiques, comme le Rouge de Bordeaux ou le Camp-Remy, très utilisées dans le pays de Redon au début du XXe siècle. « J'ai trouvé ces semences grâce au travail d'un chercheur qui, dans les années 50, avait recensé les variétés de blé utilisées dans le coin, explique Rémi Geffray. Il avait conservé des semences que j'ai pu me procurer. »


S'adapter à la température


Du champ, le blé est donc transformé, toutes les semaines, en farine. De cette farine sera fabriqué le pain, ici, dans ce petit bâtiment aux murs jaunes. Des pains de campagne exclusivement, à base de levain, estampillés agriculture biologique. La cuisson se fait deux fois par semaine, le mercredi et le vendredi. Tout est fait main, sauf le pétrissage, réalisé avec une machine. « Notre seule concession avec la modernité », sourit le paysan-boulanger.
Ici, pas de chambre de fermentation où d'un coup de molette on devient maître de la température. Rémi et Corentin Geffray ont opté pour un « Parisien », une sorte de grand buffet où se rangent les pains pour la deuxième phase de fermentation. « Quand il fait très chaud ou très froid, nous adaptons tout simplement le temps de fermentation », explique Rémi Geffray.
Père et fils sont maîtres de leur production de bout en bout. Un choix qu'ils qualifient de militant. « Militant parce que c'est essentiel pour nous de savoir d'où viennent nos produits. Pour nous, le fait de faire à manger pour des gens est une grande responsabilité. »

                                                                                                                                                                 Article OF 17/08/12

Télécharger notre contrat

Merci de compléter le contrat avec le producteur et de joindre votre règlement.
Télécharger

GEFFRAY Rémy et Corentin



Le Chêne aux Louveteaux
56350 ALLAIRE 


Port:  06 16 28 15 09

Site:

VOIR LES PROCHAINES DATES DE LIVRAISONS: